<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=660830814037640&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">
Insider

Interview : Jean-Luc Bernette responsable des études

Nouvelle interface utilisateur de Planzone: interview avec Jean-Luc Bernette, responsable des études



6a00e54ee3654e88330115724a0127970b-250wi

 

1. Bonjour Jean-Luc ! Petite présentation : parcours de formation? Combien de temps est-ce tu travaille déjà chez Augeo/Planzone ?

Bonjour Franziska ! Je suis arrivé chez Augeo Software en 2000. J’ai travaillé sur le produit Augeo5, un logiciel de gestion de portefeuille de projets pour les entreprises. J’étais responsable fonctionnel du produit, ce qui signifie que je faisais l’interface entre les clients, l’équipe marketing et l’équipe de développement. C’est une position que j’aime bien car elle oblige à dialoguer avec tous ces intervenants… chacun dans son langage. Avant Augeo, j’ai travaillé pendant 12 ans chez Cap Gemini, avec diverses fonctions (développeur, chef de projet, consultant, architecte, ingénieur d’affaire…). J’ai donc mis un certain temps à trouver ma voie, mais finalement j’ai compris que ce que j’aime faire c’est construire un produit de A à Z : l’étude du marché, l’analyse des besoins des utilisateurs, la définition des différentes étapes du développement, l’écriture des règles détaillées de fonctionnement, l’étude de l’ergonomie, le codage, les tests de validation… Pour me faire plaisir, il faut que je participe à toutes ses étapes. Pour moi c’est un peu comme un jeu de construction !

2. Comment définis-tu l'intérêt de ce projet/ Planzone?

Il y a environ 3 ans, chez Augeo on a compris qu’il fallait diversifier notre offre. Le produit Augeo5 convient très bien pour des entreprises structurées qui ont mis en place une démarche de gestion de projets. Mais en fait cela ne représente qu’un nombre assez faible de clients potentiels. Or il existe un grand nombre de structures dans lesquelles les gens ont besoin d’un outil pour s’organiser, planifier et collaborer. On ne parle plus forcément d’une entreprise dans sa globalité, cela peut être juste un département, une équipe, une agence… On retrouve le même besoin dans des PME, des associations… Le challenge pour nous, c’était de trouver un noyau commun, un ensemble cohérent de fonctionnalités qui s’adressent à ces diverses organisations, qui n’ont pas forcément de culture de gestion de projet, mais qui veulent simplement être plus efficace dans leur travail collaboratif. De plus ces gens-là n’ont pas les moyens de mettre en place un produit lourd dans leur système informatique, avec tous les coûts d’exploitation induits. C’est pourquoi on s’est d’emblée dirigé vers une solution hébergée accessible en ligne (full web). On a donc construit le produit Planzone, qui met en avant des outils collaboratifs tout en s’appuyant sur notre expertise en gestion de projet. Et ça marche, puisqu’on a aujourd’hui des clients très variés (agences marketing, cabinets de conseil, architectes, R&D, labos, PME, écoles, administrations, collectivités, associations… j’utilise même Planzone pour le conseil syndical de ma copropriété !).

3. Est-ce que tu peux nous expliquer ton travail en général ?

Encore une fois, je me retrouve à une position que j’aime bien : au point de rencontre des différents intervenants sur le produit Planzone. Je travaille avec l’équipe support pour analyser les retours, les préoccupations et les suggestions de nos clients. Je travaille avec l’équipe marketing pour étudier le marché, la concurrence, les tendances…, pour gérer la communication sur le produit (site web, blog, newsletter…) et pour définir les grandes lignes directrices de l’évolution du produit (roadmap). Je travaille avec l’équipe de développement pour définir précisément le contenu des versions, rédiger les spécifications détaillées des règles de fonctionnement et de l’interface utilisateur (tout est dans le wiki sur notre Planzone !), et discuter des solutions d’architecture. Je participe aux tests du produit. Je coordonne les traductions du produit (Planzone est disponible aujourd’hui en 6 langues). Je réponds à des interviews ;-)

4. Ton projet principal (en ce moment) est le développement d´une nouvelle UI – comment est-ce que tu as commencé à définir les nouveaux besoins ? Le but de cette UI ?

Pour une application web destinée à des utilisateurs non-informaticiens de cultures très différentes, l’interface utilisateur (UI) est la clé du succès. Ca ne sert à rien d’avoir des fonctionnalités très pointues si les fonctions simples ne sont pas facilement accessibles, et si l’utilisateur ne comprend pas intuitivement la logique de navigation et de présentation. Dans la version actuelle de Planzone, l’UI a été longuement réfléchie pour répondre à ces contraintes et pour mettre en œuvre les meilleures techniques du web 2.0. Mais Planzone existe déjà depuis presque 2 ans, et sur le web les techniques évoluent très vite et les innovations apportées par certains logiciels peuvent rapidement devenir des standards incontournables. Au sein de Planzone même, les évolutions fonctionnelles qui ont été apportées au fil du temps ont pu entraîner une perte de cohérence vis-à-vis de la charte graphique initiale du produit. Enfin nous avons nos utilisateurs, qui ont souvent des remarques pertinentes sur l’ergonomie du produit. Pour toutes ces raisons nous avons décidé qu’il serait judicieux de lancer un chantier « nouvelle UI » en 2009.

5. Tu feras ça tout seul ?

Dans la phase amont de ce chantier (débuté en avril), j’ai travaillé en étroite collaboration avec un ergonome (chercheur à l’université de Lausanne) et un designer. Puis avec l’équipe nous avons étudié la faisabilité technique des différentes propositions du designer, et nous avons planifié les différents étapes du développement. Nous commençons la première étape cet été, cela nous mènera à une première version en octobre et une version finalisée en décembre. Pas d’inquiétude, le projet « nouvelle UI » est un projet géré en totalité dans Planzone, comme tous les projets de l’équipe !

6. Quels problèmes as-tu rencontrés en développant cette UI ?

Une des difficultés principales réside dans la diversité de nos utilisateurs, et de l’utilisation qu’ils font du produit. Notre règle d’or est de privilégier la simplicité. Mais c’est très compliqué de construire un logiciel qui ait l’air simple ! Il faut autoriser une certain degré de paramétrage ou de personnalisation pour les utilisateurs avancés, sans que cela perturbe les utilisateurs aux besoins plus basiques.
Il y a aussi bien entendu une difficulté technique réelle. Planzone est une application full web dans laquelle on réalise un grand nombre d’interactions riches. Avec les technologies AJAX, on est loin des formulaires HTML du web 1.0 ! Le problème c’est que le niveau d’exigence a bien augmenté, et on s’attend presque aujourd’hui à retrouver dans un browser la richesse de l’UI qu’on a dans des applications desktop. Et pour arriver à ça (ou s’en approcher) il faut beaucoup d’habilité et de finesse au niveau du code, sans parler de la nécessité de supporter une grande variété de browsers (Internet Explorer 6, 7, 8, Firefox, Safari, Chrome…). Heureusement nous avons une équipe très pointue p
our le développement. Et puis notre testeur en chef, Patrick, ne laisse rien passer…

7. Chez Planzone vous travaillez avec la méthode Scrum. Est-ce qu´il y a un lien entre Planzone et cette méthode ?

La méthode Scrum est une méthode Agile qui convient parfaitement au développement de logiciel dans une structure comme l’équipe Planzone. Le principe est d’organiser le travail en itérations, appelées sprints. Pour nous un sprint dure 2 semaines. Au début de chaque sprint, on définit en détail ce qu’on va réaliser, on a une méthode d’évaluation qui permet de s’assurer que la quantité de travail prévue est compatible avec la disponibilité de l’équipe dans cette période. Et à la fin du sprint on fait une rétrospective pour montrer à tous ce que chacun a fait et identifier les points d’organisation qui ont pu poser problème et qu’il faut régler rapidement. Et surtout en cours de sprint on ne change pas de direction ! Si on a une nouvelle idée, on la met de côté jusqu’au sprint suivant. Ainsi on limite les risques de dérapage tout en ayant une bonne réactivité. Avec cette méthode on arrive à sortir des versions régulièrement (tous les 3 mois environ) avec un contenu fonctionnel cohérent et un niveau de qualité exceptionnel.
La méthode Scrum est aussi très collaborative. Tous les matins on a une réunion rapide de 10 minutes où chacun explique ce qu’il a fait hier, ce qu’il va faire aujourd’hui et dit s’il a des problèmes ou s’il a besoin d’aide. C’est très efficace pour la communication et la motivation de l’équipe, et ça permet de régler les problèmes au plus vite, dès qu’ils apparaissent. En termes de management humain, c’est génial. Je regrette de n’avoir pas connu ça avant Planzone !

8. En trois mots : Planzone ça veut dire quoi pour toi ?

Equipe, Qualité, Vision

Jean-Luc, je te remercie pour cette interview !

Articles similaires
Tenez-vous au courant des nouveautés Planzone

 

Soyez les premiers à connaitre les mises-à-jour de Planzone directement par mail !

Newsletters