<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=660830814037640&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">
mars 2017

5 conseils pour mettre fin à la procrastination

Twitter-Blog-Mettre-Fin-Procrastination-Illustration-Planzone.png

« Je n'ai pas le temps. » « Je le ferais plus tard. » Si vous avez déjà entendu ou prononcé ce genre de phrases, vous avez déjà été confronté à un procrastinateur, ou vous avez tendance à procrastiner vous-même.

La procrastination, un mot barbare qui vient du latin “procrastinare” de “pro” (en avant) et “crastinus” (qui concerne le lendemain) et qui désigne cette tendance à tout remettre au lendemain. Un procrastinateur a toujours une bonne excuse pour ne pas faire son travail, ne pas avancer sur ses objectifs et ne pas finir ses projets.

Cette mauvaise habitude toucherait 20% de la population, dans le domaine professionnel comme dans la vie privée. Elle vous empêche de terminer vos tâches, de réussir ce que vous entreprenez, et elle peut même aller jusqu'à vous faire perdre confiance en vous.

Rassurez-vous, ce mal est tout à fait curable et avec un peu de bonne volonté, tout le monde peut vaincre la procrastination.

Pourquoi procrastinez-vous ?

Pour se débarrasser de la procrastination, il faut d'abord en identifier les causes. Chacun a ses raisons de procrastiner, et il en existe de nombreuses.

En général, vous avez tendance à remettre à plus tard quelque chose de désagréable ou qui demande un effort, comme recadrer un collaborateur sur son comportement ou écrire un rapport.

L'une des causes principales de la procrastination est la peur :

  • la peur de l'échec ;
  • la peur du jugement des autres ou de soi-même ;
  • la peur de mal faire ;
  • la peur de l'inconnu qui vous empêche d'aller de l'avant car vous ne savez pas ce qui vous attend.
  • La peur du succès car si vous réussissez, on va certainement vous solliciter plus et vous aurez alors plus de travail.

Les autres raisons qui peuvent vous pousser à la procrastination sont :

  • l'anxiété ;
  • la mauvaise estime de soi : vous ne vous sentez pas capable d'effectuer cette action ;
  • le manque de concentration : vous vous laissez distraire facilement ;
  • le manque de motivation : vous ne voyez pas l’intérêt de réaliser cette tâche,
  • le manque de recul : vous n'avez aucun sens des priorités, vous ne savez pas par où commencer, ou vous estimez mal le temps nécessaire à la réalisation d'une tâche.

Quelles sont les conséquences ?

A force d'inlassablement tout remettre au lendemain, vous vous retrouvez à rester tard le soir au bureau pour finir vos tâches de la journée. Vous faites tout à la dernière minute et vous vivez dans un état de stress constant. Comme vous disposez de moins de temps pour faire votre travail, vous le bâclez et vous n'êtes pas satisfait du résultat. C'est ainsi que vous perdez votre estime de soi et doutez de vous-même.

En plus d'avoir un impact négatif sur votre travail et votre confiance en soi, la procrastination et le stress qui en découle peuvent avoir des conséquences sur votre santé.

Il est temps d'agir et de vaincre la procrastination. Sortez dès à présent de ce cercle vicieux et reprenez la main sur vos projets avec ces 5 astuces pour lutter contre la procrastination.

C'est décidé, vous arrêtez de procrastiner !

Dès que vous arrêterez de procrastiner, vous deviendrez plus efficace dans votre travail et vous serez satisfait de ce que vous aurez accompli. Qui n'a jamais entendu cette phrase : « ne remets jamais au lendemain ce que tu peux faire le jour même. » ? Mettez-la en pratique avec ces 5 astuces.

1) La volonté d'arrêter

Vous avez pris conscience que vous êtes un procrastinateur et vous voulez cesser d'en être un. Félicitations, vous avez franchi une première étape essentielle. Comme pour le fumeur qui veut arrêter, la volonté est le premier pas nécessaire pour y parvenir.

2) Identifiez pourquoi vous procrastinez

Maintenant que vous connaissez les différentes causes de la procrastination, déterminez la raison qui vous empêche d'agir. En comprenant pourquoi vous procrastinez, vous allez pouvoir agir et vous débarrasser progressivement de cette mauvaise habitude.

3) Concentrez-vous sur des objectifs simples

Pour vous faciliter la tâche, décomposez vos objectifs en plus petites étapes facilement réalisables.

Le plus difficile est de commencer car c'est ce qui demande le plus d'énergie. Une fois lancé, vous avancerez sans même vous en rendre compte.

C'est pour cela qu'il faut commencer par des objectifs simples que vous maîtrisez.

4) Evitez les distractions

Consultation d'emails, Facebook, Internet... A cause de leur manque de concentration, les procrastinateurs ont tendance à être facilement distraits. Evitez de consulter vos emails toutes les 5 minutes, mais limitez-vous à seulement deux à trois fois par jour, à heures fixes. 

Si vous le pouvez, coupez Internet pour éviter d'être tenté et rester ainsi concentré sur ce que vous faites.

5) Faites une liste

Listes vos tâches de la journée ou de la semaine. Il est important de n'avoir qu'une seule liste en cours et mise à jour quotidiennement. Veillez à ce qu'elle ne soit pas trop longue pour ne pas vous décourager.

Evitez les tâches générales comme faire le ménage ou faire du sport, mais soyez précis. Par exemple, passer l'aspirateur dans la cuisine ou aller courir 10 minutes, sont des tâches plus spécifiques. Il est alors plus facile de s'y mettre car vous savez ce que vous avez à faire. N'oubliez de planifier un temps pour chaque tâche.

L'intérêt de faire des to do list, c'est de pouvoir barrer les tâches qu'on a réalisé au fur et à mesure. C'est motivant de voir que l'on progresse dans l'atteinte de ses objectifs.

En conclusion

Arrêtez de penser « je le ferais demain. », mais pensez plutôt « maintenant, je m'y mets ! ». Il est inutile d'essayer d'éviter ou de contourner l'obstacle car vous devrez vous y confronter à un moment donné. Le repousser ne fait qu'empirer la situation.

Au final, quel soulagement et quelle fierté d'être passé à l'action, d'avoir accompli cette tâche et atteint votre objectif, bref d'avoir dit non à la procrastination.

Enfin, rassurez-vous, s'il vous arrive, à de rares occasions, de reporter une tâche parce que vous êtes fatigué, ce n'est pas de la procrastination. On a tous besoin de faire des pauses, de s'aérer l'esprit, ce qui aide à stimuler sa créativité et donc sa productivité.

 

Telecharger le LE GUIDE ULTIME POUR MIEUX GÉRER VOS TÂCHES ET BOOSTER VOTRE PRODUCTIVITÉ