<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=660830814037640&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">
Gestion de projet

Logiciel SaaS VS On-Premise : lequel choisir pour vos projets ?

Saas VS On Premise : découvrez les atouts et les points faibles de ces deux modes d’hébergement pour les logiciels de gestion de projet.


Logiciel SaaS VS On-Premise  lequel choisir pour vos projets@2x 2

Pour gérer efficacement vos projets, il devient indispensable d’utiliser un logiciel de gestion de projet. Cet outil performant facilite la communication et la collaboration entre tous les acteurs impliqués. Vous bénéficiez d’une plateforme de travail centralisée, ainsi que de fonctionnalités pratiques pour simplifier vos tâches quotidiennes.

Aujourd’hui, l’offre des logiciels de gestion de projet est de plus en plus vaste. Pour bien choisir, il faut connaître vos besoins et savoir ce qui est disponible sur le marché. La première question à vous poser est : quel hébergement - ou “hosting” en anglais - est le mieux adapté à mon projet et à mon entreprise ? Pour cela, il vous faut comparer les modes SaaS et On Premise, et jeter un œil aux solutions hybrides.

SaaS ou On-Premise : deux modèles d’hébergement informatique

En ce qui concerne les outils de gestion de projet collaboratifs et le stockage des données, on distingue généralement deux catégories de hosting : SaaS et On-Premise. Si ces termes ne vous disent rien, pas de panique, on vous explique tout.

C’est quoi le mode SaaS ? SaaS signifie Software as a Service. Un logiciel SaaS est délocalisé et hébergé chez l'éditeur. Il est accessible à distance, grâce à une connexion Internet. Cette formule implique par ailleurs un abonnement mensuel, payé auprès de l’hébergeur.

Notez qu’on utilise aussi les termes on demand ou cloud. Confronter SaaS VS On Premise, c’est donc aussi confronter Cloud VS On Premise.

À l’inverse, la solution dite On-Premise, ou Desktop, s’installe directement sur le réseau local de votre entreprise, ou sur votre ordinateur. Le logiciel vous appartient, vous devez l’acheter - ou sa licence - à l’éditeur.

Pour vous aider à choisir la meilleure solution, découvrez les atouts et les inconvénients de chacune d’entre elles.

Application SaaS : avantages et inconvénients

Pourquoi un logiciel SaaS ? Les solutions hébergées en mode SaaS sont accessibles via une simple connexion Internet. Cependant, certains prestataires les proposent aussi hors connexion. Ce type de hosting présente de nombreux points forts.

Atouts du mode Software-as-a-Service

Les applications SaaS garantissent souplesse et évolutivité. C’est ce qui explique que les PME fassent ce choix pour leur logiciel de gestion de projets. Au filtre du critère flexibilité, c’est le cloud qui l’emporte dans la comparaison SaaS vs On Premise :

  • Avec un logiciel Saas, vous utilisez votre logiciel depuis n’importe quel ordinateur connecté à Internet. Inutile, donc, de posséder un ordinateur récent ou équipé du dernier système d’exploitation pour que cela fonctionne.

  • Si votre ordinateur tombe en panne ou si vous êtes en déplacement, vous avez donc toujours accès à vos datas. Celles-ci sont stockées en ligne.

  • Vous n’avez pas non plus à vous soucier de la maintenance ou des mises à jour. La gestion des problèmes liés à votre logiciel sont entièrement pris en charge par l’éditeur. Un véritable gain de temps et d’argent !

  • Il s'agit d’une solution clé en main, accessible rapidement.

  • En ce qui concerne la protection et la confidentialité de vos données, vous vous appuyez sur les nombreux serveurs du prestataire, sécurisés et fidèles aux normes de cybersécurité. Des audits de sécurité réguliers permettent de s’assurer d’une conformité continue.

  • Parce que les applications SaaS profitent d’infrastructures mutualisées, leur coût mensuel reste par ailleurs raisonnable. Vous utilisez les fonctionnalités, vous profitez de l’hosting et de la maintenance pour un tarif clair et accessible. L’investissement financier est délayé dans le temps.

  • L’hébergeur offre également un service d’assistance en cas de problème, de panne ou de question pratique. Il prend généralement aussi en charge la formation des équipes. Un avantage non-négligeable !

Points faibles des logiciels SaaS

Investir dans une solution SaaS vous expose à quelques contraintes :

  • Le paiement d’un contrat mensuel ou annuel ;
  • Un logiciel qui ne vous appartient pas ;
  • Un stockage et une sécurisation des données qui ne dépend pas de vous ;
  • L’impossibilité de stocker ses datas dans le cloud pour certains secteurs. Les choses pourraient cependant évoluer, car la stratégie gouvernementale pour le cloud encourage le couple filière Saas / sécurisation des données ;
  • La nécessité d’avoir Internet pour travailler, à moins de posséder une version hors connexion ;
  • La dépendance à la santé économique du fournisseur. Si ce dernier dépose le bilan, votre fonctionnement peut se voir considérablement menacé.

Le fait de s’engager envers une solution SaaS réclame également quelques précautions :

  • Lire en détail les conditions du contrat d’abonnement ;
  • Vérifier le volume, l’endroit et les conditions d’accès au stockage des informations sensibles ;
  • S’assurer que la durée de l'engagement et les clauses de rupture de contrat vous conviennent ;
  • S’intéresser aux conditions de récupération des datas en fin de contrat.

Mode On-Premise : avantages et inconvénients

Les logiciels On-Premise existent depuis toujours. Cette solution classique et traditionnelle a cependant su s’adapter aux nouvelles façons de travailler. Parce que l’entreprise détient les droits de licence de l’éditeur, elle peut aussi utiliser le logiciel de façon plus autonome. Cette solution se destine particulièrement aux sociétés qui ne peuvent pas stocker leurs données sur le cloud.

Forces des logiciels en mode On-Premise

L’hébergement Desktop n’affiche pas les mêmes avantages que les solutions SaaS, mais il possède ses propres atouts :

  • Les outils On-Premise ne cessent de s’améliorer et de s’adapter aux demandes des utilisateurs. La plupart sont désormais équipés de solutions d’accès à distance.
  • Vos données ne sont en outre pas délocalisées : vous êtes donc responsable de leur sécurité et de leur confidentialité.
  • Le logiciel est par ailleurs directement installé sur le réseau de votre entreprise ou sur les ordinateurs des membres de l’équipe projet. Vous n’avez donc pas besoin d’Internet pour travailler et accéder à vos datas.
  • Vous achetez votre logiciel en une fois. Vous ne payez donc pas de frais réguliers.
  • Vous ne dépendez pas non plus d’un prestataire : vous êtes les propriétaires du logiciel.

Inconvénients des formules “Desktop”

Du côté des inconvénients des architectures On-Premise, on peut citer :

  • Les mises à jour et les nouvelles versions, qui peuvent nécessiter des frais supplémentaires ;
  • Le fait de devoir posséder des ordinateurs qui supportent techniquement le logiciel ;
  • La nécessité, parfois, de payer une licence d’exploitation pour chaque ordinateur ;
  • Celle de devoir former le personnel à l’utilisation du logiciel, ce qui engendre des coûts additionnels.

Le logiciel “hybride”, ou “auto-hébergé”

Les clients qui profitent d'un hébergement hybride se voient donner la possibilité, par l’hébergeur, d’implémenter l’application SaaS sur leurs serveurs. L’installation revient dans ce cas à leurs services informatiques. Ils gardent la main sur la sécurité de leurs données, mais l’éditeur s’occupe des mises à jour et de la maintenance. L’expérience utilisateur reste orientée SaaS : il suffit de saisir l’URL de l’application et de se connecter.

Pour parler d'application hybride, on utilise aussi les termes “SaaS hybride” ou “SaaS auto-hébergé”. Ce type d’hosting n’incarne cependant pas systématiquement une panacée. S’il permet plus d’agilité à l’entreprise, il peut aussi entraîner une complexification de l'environnement informatique. Sa gestion peut s’avérer coûteuse. Le maintien d’un bon niveau de sécurité des données n’est par ailleurs pas systématique.

Bilan : Saas VS On-Premise, mode hybride, quel hébergement choisir ?

Entre SaaS et On-Premise, le choix d’un hébergement adapté à votre projet est donc subjectif. Il dépend des spécificités de votre entreprise. Quelques questions peuvent vous aider à faire un choix :

  • Avez-vous besoin de pouvoir travailler hors ligne ?
  • Voulez-vous garder la main sur la sécurisation de vos données ?
  • La localisation de vos datas a-t-elle une influence sur vos activités ? Êtes-vous concernés par des problématiques de conformité juridique ? Manipulez-vous des informations sensibles et confidentielles ?
  • Avez-vous un parc informatique suffisamment performant pour accueillir un logiciel On-Premise ?
  • Votre entreprise est-elle en phase de croissance, amenée à évoluer ? Dans ce cas, les logiciels SaaS offrent une plus grande évolutivité, et des possibilités de personnalisation larges.
  • Pouvez-vous investir une somme conséquente dans un achat, ou préférez-vous un abonnement mensualisé ?
  • Un contrat SaaS se comptabilise comme une dépense d’exploitation (OPEX), quand les licences On Premise correspondent à des dépenses d’investissement (CAPEX). Une répartition à avoir en tête, car si le coût est décompté du résultat annuel de l'entreprise, les frais d'acquisition peuvent être immobilisés.

Si le choix reste complexe, les solutions hybrides vous permettent de couper la poire en deux. Attention, cependant, à ce que le critère de la sécurisation des datas ne soit pas le seul pris en compte.

Quant à Planzone, notre logiciel de gestion de projets collaboratifs s'appuie sur le SaaS.  Les utilisateurs disposent tous d’un environnement personnalisé et sécurisé. Nous nous chargeons de la maintenance et des mises à jour régulière de la solution.

New Call-to-action

 

Articles similaires
Tenez-vous au courant des nouveautés Planzone

 

Soyez les premiers à connaitre les mises-à-jour de Planzone directement par mail !

Newsletters