<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=660830814037640&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">
juin 2017

6 types d'employés toxiques pour vos projets

Twitter-Blog-Employes-Toxiques-Projet-Illustration-Planzone.png

Gérer une équipe où tout le monde s'entend bien et travaille en harmonie est le rêve de tous les managers. Malheureusement, la complexité des relations humaines rend ce rêve pratiquement impossible. Manipulateur, menteur ou fainéant, chaque entreprise possède son lot d'employés toxiques qui gâchent l'ambiance au travail, freinent la productivité et nuisent au bien-être des autres employés. Pour gravir les échelons, certains employés sont prêts à tout : ils mentent, manipulent et sèment le trouble au bureau. Simple salarié ou cadre dirigeant, il empoisonne la vie de ceux qui le côtoient au travail et met en péril les projets sur lesquels il travaille.

De tels comportements sont nocifs pour le reste de l'équipe et, plus généralement, pour l'entreprise : tensions, baisse de motivation, démission... D'où la nécessité d'identifier rapidement les personnalités toxiques et de les neutraliser.

Qu'est-ce qu'un employé toxique ?

Il existe plusieurs types de personnalités toxiques avec des comportements et des intentions qui diffèrent, mais dont les effets sont tout aussi néfastes pour l'entreprise comme pour l'équipe avec laquelle ils travaillent. Leur attitude a des conséquences sur la productivité car, à leur contact, les autres employés ont tendance à agir comme eux, ou à quitter l'entreprise.

Une chose est sûre : Ils sont votre pire cauchemar. Ils pourrissent l'ambiance en semant le trouble, le doute et le stress. Ils se mêlent de tout et colportent des rumeurs. Ils arrivent (trop) souvent en retard. Ils font perdre du temps au reste de l'équipe, soit parce qu'ils discutent sans arrêt et distraient leurs collègues, soit parce qu'ils travaillent vite et mal, et qu'il faut tout refaire derrière eux. Ils n'aident jamais leurs collègues et aiment appuyer là où cela fait mal. Bref, leur comportement et leurs intentions sont malsains, voire méchants.

Pas toujours faciles à identifier et souvent imprévisibles, les employés toxiques ont généralement trois points communs. Ils sont :

  • Überconfiants : c'est-à-dire excessivement confiants en leurs compétences professionnelles.
  • Indifférents aux objectifs fixés : ils ne sont pas motivés par l'atteinte des objectifs fixés pour l'équipe ou l'entreprise, mais uniquement par la gloire et le profit personnels qu'ils peuvent en tirer.
  • Convaincus de toujours bien faire : ils sont convaincus qu'ils font toujours les choses de la meilleure façon possible et dans le respect des règles établies. S'ils franchissent une limite ou commettent une erreur, ce n'est jamais de leur faute, mais celle des autres ou d'une situation particulière.

Il est important de noter que si tous les employés toxiques partagent ces trois points communs, toutes les personnes qui présentent ces trois caractéristiques n'agissent pas forcément de façon toxique au travail.

6 profils d'employés toxiques

Le manipulateur

Beau parleur et avenant, le manipulateur est difficile à détecter. Il tient souvent un discours opposé à ses actes. Cet esprit calculateur joue habilement sur l'affectif d'autrui. Son unique objectif ? Gravir les échelons. Et pour réaliser ses ambitions professionnelles, il est prêt à tout et n'hésite pas à utiliser les autres (collègues, subordonnés ou managers). Le manipulateur cherche à s’attribuer les mérites de ses collègues et à faire porter la responsabilité de ses erreurs sur les autres.

L'antidote

Pour neutraliser le manipulateur, démasquez-le et mettez-le face à ses contradictions. Il perdra alors toute nocivité.

L'incompétent

Manque de formation ou incapacité à accomplir son travail, l'incompétent ne maîtrise pas ses tâches et fait perdre du temps à ses collègues par ses erreurs fréquentes et ses sollicitations permanentes. Désorganisé et passif, il n'est pas fiable et compte sur les autres pour corriger ses erreurs. Il plombe la productivité et draine l'énergie de toute l'équipe.

L'antidote

Proposez-lui des formations, vérifiez régulièrement son travail et offrez-lui du soutien. Si le former coûte plus cher que de le remplacer, optez pour le licenciement.

Le fainéant

Il n'a aucune motivation au travail, est incapable de respecter les échéances, s'absente souvent ou perd son temps à surfer sur Internet. Sa mission : éviter de travailler. Il démotive ses collègues en leur faisant perdre leur temps, leur énergie et leur enthousiasme.

L'antidote

Convoquez-le en entretien et mettez-le face à sa paresse en lui présentant des faits concrets. Puis définissez ensemble un plan d’action et fixez des objectifs précis. Si son attitude s'améliore, n'hésitez pas à reconnaître ses efforts, à l'encourager et à le féliciter. En revanche, si rien ne change, recadrez-le en public ou constituez un dossier et informez votre hiérarchie qu'il est temps de se séparer de cet employé toxique.

Le martyr

Il est le parfait opposé du fainéant. Trop investi dans son travail, il ne connaît pas ses limites, se tue à la tâche et souhaite surtout que tout le monde soit au courant de sa dévotion. Il se plaint souvent de sa situation, risque le burn-out à chaque instant et mine le moral du reste de l'équipe.

L'antidote

Favorisez la collaboration plutôt que la compétition au sein de votre équipe, et incitez le travail d'équipe plutôt que l'effort individuel. Forcez-le à déléguer certaines de ses tâches et imposez-lui de prendre des jours de congés. Enfin, proposez-lui des méthodes de gestion du stress.

L'employé trop sociable

Drôle et divertissant, il est le meilleur ami de tous. Potins et commérages à la pause café sont ses activités préférées. Le problème ? Il a du mal à se concentrer sur son travail et préfère prolonger ses pauses et ses conversations plutôt que de travailler. En plus d'agacer ses collègues, il leur fait perdre un temps précieux.

L'antidote

Il est important de recadrer régulièrement cet employé toxique et de définir clairement les règles d'un comportement approprié au travail. Canalisez son énergie et n'hésitez pas à exploiter son aisance et ses compétences en communication.

Le sociopathe

Peut-être l'un des pires employés toxiques. Il n'accepte pas l'autorité et ne respecte pas les règles. Il intimide et manipule ses collègues comme ses supérieurs hiérarchiques. A lui seul, il pourrit l'atmosphère au travail, crée un environnement hostile et ruine le moral, la cohésion et l'efficacité de toute l'équipe.

L'antidote

Prenez au sérieux les plaintes de vos collaborateurs et mettez en place une politique anti-intimidation stricte. Enfin, préparez un dossier regroupant les comportements négatifs de cette personnalité toxique pour justifier son licenciement.

En conclusion

Vous avez probablement rencontré d'autres personnalités toxiques. La toxicité d'une personne se mesure autant à la méchanceté de son comportement qu'à celle de ses intentions. Pour éviter les tensions et les conflits au sein de votre équipe, vous devez identifier ses personnalités toxiques et les neutraliser avant qu'elles ne causent des dégâts irréversibles et fassent perdre de l'argent à l'entreprise. N'hésitez pas à sévir, voire à aller jusqu'au licenciement si cela est nécessaire.

 

telecharger le livre blanc sur l'art de travailler en mode projet