<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=660830814037640&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">
octobre 2017

Qu'est-ce qu'un livrable de projet ?

Twitter-Blog-Livrable-Gestion-Projet-Planzone.jpg

Vous l’aurez remarqué, le terme livrable revient régulièrement en gestion de projet. Il s’agit d’un produit ou d’un service destiné au client. Chaque phase (également appelée jalon) du projet possède un ou plusieurs livrables. Certains livrables peuvent également être réservés à l’usage interne et transmis uniquement au chef de projet ou au management de l’entreprise.

Découvrez ce qu’est un livrable projet et son importance ainsi que les 6 erreurs à éviter dans la gestion de vos livrables.

Définition

Les livrables (deliverables en anglais) et les jalons (milestones en anglais) sont des termes standard utilisés dans le management de projet. Un livrable est un produit ou un service donné au client. Il s’agit de l’achèvement d’un processus, d’une tâche, d’une partie du projet ou de l’aboutissement de la totalité du projet. Un projet peut donc avoir plusieurs livrables.

Généralement, un livrable est tangible, mesurable et spécifique et il possède une date butoir. Un livrable est le résultat d’un jalon ou d’une échéance inscrit dans le planning du projet. Ce peut être un logiciel, un document de conception, un programme de formation ou tout autre élément, produit ou résultat requis dans le planning du projet.

Quelques exemples de livrables :

  • Un cahier des charges
  • Une étude de faisabilité
  • Un planning de projet
  • Un compte rendu
  • Un logiciel ou une application

Un livrable peut se composer de plusieurs petits livrables. Il peut être à la fois un aboutissement à atteindre, par exemple devenir plus profitable en 2017, ou un produit à fournir, comme un appareil électronique.

Lorsque un livrable est envoyé au client (interne ou externe), cela signifie qu’une échéance ou qu’un jalon a été atteint. En gestion de projet, il est fréquent qu’un livrable dépende de la réalisation d’un autre livrable pour être achevé, notamment lorsque le projet se compose de nombreux jalons.

Livrables : les 6 erreurs à éviter

Omettre de lister l’ensemble de vos livrables

Il est essentiel d’établir un récapitulatif de l’ensemble des livrables de votre projet. Dès le démarrage du projet, reprenez le cahier des charges et dressez une liste ordonnée de tous les livrables. Cette liste servira de référence au client ainsi qu’à votre équipe qui pourra la consulter dès que nécessaire.

Ne pas faire valider les livrables par le client

Il est important de faire valider les livrables au client. Dès le lancement du projet, vous devez formaliser avec le client quelles sont ses espérances pour les livrables. Il est préférable de prendre plus de temps en début de projet afin de définir clairement et précisément les attentes du client, plutôt que de fournir des livrables qui ne correspondent pas à ses exigences. Dans le deuxième cas, vous serez non seulement frustrés, mais en plus, vous perdrez du temps et de l’argent à retravailler les livrables.

Négliger le niveau de détail

Selon les destinataires du livrable, le niveau de détail ne sera pas le même. Il est important de clarifier avec le client quel est le niveau de détail attendu. Le livrable souhaité doit-il être technique et contenir des explications précises ou doit-il rester générique ?

Il est évident que la charge de travail variera en fonction de ce critère.

Ne pas gérer les différentes versions

Les livrables peuvent évoluer en même temps que le projet. Dès le démarrage du projet, il est important de mettre en place un système de classement des différentes versions d’un livrable. Ce système doit être partagé entre votre équipe et le client afin que ce dernier soit informé des dernières modifications réalisées et qu’il soit toujours en possession d’un document à jour. Cela vous permet d’éviter les malentendus, mais également de travailler sur une mauvaise version et surtout de perdre un temps précieux à chercher la dernière version.

Ignorer le retour utilisateurs

Quelle que soit la nature de votre projet, celui-ci sera forcément utilisé par des personnes. Une fois votre projet livré au client, il est essentiel que vous soyez à l’écoute des retours utilisateurs. Dans votre planning, prévoyez de la disponibilité pour que votre équipe puisse rapidement répondre aux questions et travailler sur les modifications demandées.

Si cela est possible, planifiez des sessions test avant la livraison finale afin de tester directement le projet et ses livrables auprès d’un panel d’utilisateurs. Vous pourrez ainsi modifier les livrables au fur et à mesure des retours obtenus.

Ne pas garder vos documents

Archivez vos documents. Il est inutile de garder toutes les versions de chaque livrable, mais il est impératif de conserver une copie dans le dossier d’archive du projet. Vous pourriez de nouveau être responsable d’un projet similaire et vous serez alors bien content d’avoir des documents existants auxquels vous référez. Cela pourrait également servir à un autre chef de projet.

Pour résumer

Les livrables contribuent au succès ou à l’échec du projet. Il est donc impératif de suivre leur évolution et de s’assurer qu’ils sont livrés dans les délais. Un livrable fourni au client signifie qu’une phase du projet est terminée et que vous pouvez passer à la phase suivante.

N’oubliez pas de mesurer les résultat de vos livrables afin d’être certain qu’ils correspondent aux attentes du client et des utilisateurs.

Enfin, quoi de mieux qu’un logiciel de gestion de projet pour assurer le suivi de votre projet et de ses livrables.

 

telecharger le livre blanc sur l'art de travailler en mode projet